Détails de l'événement


Par Gérard Pouchain, historien et auteur français, agrégé de l’Université et docteur ès Lettres, spécialiste de Victor Hugo et biographe de Juliette Drouet. Professeur associé à l’Université de Shaoling (Chine) et chercheur associé à l’université de Rouen (CEREdI), ancien membre des jurys d’agrégation et de CAPES.

Elle sera accompagnée par la projection de nombreux dessins visionnaires ou spirites réalisés par le poète. La conférence présentera des aspects souvent inédits de l’œuvre et de la vie de Victor Hugo en relation avec ces « invisibles ». L’écrivain devient « croyant » dans les forces de l’occulte, un soir de septembre 1853, à Jersey, presque dix ans, jour pour jour, après la mort accidentelle de sa fille Léopoldine.

Dans Choses nocturnes, paru aux éditions Le Vistemboir, l’historien de la littérature expose le côté obscur du génie du XIXe siècle, notamment son inclination pour le spiritisme.

Tout était noir. C’était une nuit de décembre. Trois coups furent frappés dans le mur de ma chambre et j’entendis quelqu’un d’invisible passer. Vous n’êtes pas forcés de savoir, ni de croire qu’un spectre m’a parfois parlé dans la nuit noire… (Victor Hugo, Fragments poétiques)

« Victor Hugo, géniale énigme ? Surhomme ? Victime d’hallucinations ? Son hypersensibilité le prédisposait-elle à converser avec l’au-delà ou était-il atteint d’une forme de paraphrénie ? Vaste question souvent évoquée. » (note de l’éditeur Emmanuelle Chevalier).