Notre commune possède une église d’une richesse exceptionnelle.

Elle est située dans le bourg, en bordure de la route Dozulé-Villers C.D.142, à droite en venant de Dozulé, au centre d’un site typiquement augeron que l’on peut admirer depuis le parvis de la mairie à 150 mètres au nord.

Dédiée à Notre-Dame de l’Assomption, elle possède une seconde patronne, sainte Honorine, martyre normande, inhumée au prieuré de Graville dans la banlieue est du Havre.

L’église Notre Dame conserve d’importants vestiges de l’époque romane et a été fortement remaniée aux siècles suivants.

Son hétérogénéité reflète l’histoire du village au cours des 9 derniers siècles.

Elle est orientée approximativement Est-Ouest. Sa longueur totale est de 23 m. et sa largeur de 6 m. en chiffres arrondis.

Elle comprend une nef de la fin du XIIème siècle, un chœur du XIIIème, une chapelle nord du XVIème et une sacristie plus récente agrandie en 1928.

Son clocher, qui culmine à 30 m. au dessus de la route, est daté du XIXème.

En 1920, la commune a procédé à une importante campagne de restauration et de modification avec ouverture des fenêtres néogothiques.

Lors de cette restauration, on mit à jour, dans le chœur, à une hauteur de 5 mètres, une suite de trous ayant dû servir aux échafaudages lors de la construction.

Ces trous, profonds de 70 cms contenaient une assez grande quantité de poudre brune, ainsi que des urnes renfermant la même poudre.

L’analyse faite de cette poudre a décelé des cendres humaines.

Peut-être s’agissait-il d’incinérations, anciennement découvertes aux abords et déposées par respect dans les murs de l’église ?

Les urnes, qui mesurent, 18 cms de haut sur 13 cms de large ont une panse renflée, un goulot large et un col étroit.

Elles datent probablement du haut Moyen-âge.

L’emplacement de ces urnes, marqué à la peinture rouge, est toujours visible sur l’arc triomphal séparant la nef du chœur.

Des sarcophages ont été retrouvés dans le cimetière, ainsi que des débris antiques.

Le missel

Parmi les Trésors qui parent l’église, un Missel imprimé en 1662 par l’imprimerie pontificale de Rome et comportant 23 gravures pleine page a été retrouvé dans la sacristie.

L’intérieur de l’église est d’une richesse exceptionnelle. Non seulement de nombreuses pièces de son mobilier sont classées Monument Historique ou inscrites à l’ Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques mais beaucoup de meubles, statues, sculptures, et vitraux ni classés ni inscrits, restent dignes d’intérêt, en particulier lorsqu’il s’agit d’œuvres d’artistes locaux.

visiter le site de l’église

 

[gallery_bank type= »images » format= »masonry » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »random » animation_effect= »bounce » album_title= »true » album_id= »4″]