Manoir de Beuzeval

Anciennement situé sur la commune de Gonneville-sur-Mer, c’est en 1825 qu’après reconsidération des terres du manoir que les limites communales furent retracées et la bâtisse définitivement placée sur le territoire de Beuzeval (désormais sur la commune d’Houlgate).

Le manoir est construit sur le site d’un château médiéval plus ancien.

Entre 1620 et 1640, le château de Beuzeval faisait partie du fief des Aché. En plus du château, le fief comportait une chapelle où un chapelain était affecté.

Jean d’Aché (le seigneur du Manoir à l’époque) accompagna Guillaume le Conquérant en 1066 à la Conquête de l’Angleterre. Le 6 août 1066, quelques jours avant le départ pour l’Angleterre, Guillaume dut se réfugier au château de Beuzeval à cause d’une tempête. Le lendemain matin, Guillaume remercia son hôte Pierre de Sinvillex pour son hospitalité et lui ordonna de l’accompagner en Angleterre. Pierre mourut lors de la bataille de Hastings.

Le château resta sans utilisation avant le XIXe siècle quand la structure fut construite par Victor Lecesne, armateur et homme politique. Il fut ensuite acquis par le propriétaire du BHV, Henri Viguier.

Après la défaite en 1815 à la bataille de Waterloo et la chute du Premier Empire, la région fut occupée par les troupes prussiennes.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands occupèrent une fois de plus le manoir et y installèrent leur quartier général. On trouve de nombreux vestiges de cette présence avec notamment des bunkers et des tranchées. Le maréchal Rommel en avait fait un de ses lieux de passage lorsqu’il effectuait son contrôle du mur de l’Atlantique. Fréquemment pris pour cible par l’aviation alliée, un planeur s’y égara le jour du débarquement.

Il fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques, éléments protégés : Les façades et les toitures du château (cad. Houlgate AL 291, lieudit le Manoir de Beuzeval ; Gonneville-sur-Mer D 430, 484, 487, lieudit Pré de l’Etang, 481, 482, lieudit Lieu Marchand) : inscription par arrêté du 21 juin 2004.

Propriété privée