Elles sont emblématiques sur notre commune où ce sont surtout des maisons à pans de bois.

Ce type de construction s’est répandu au Moyen Age, puis à la Renaissance.

On attribue ce foisonnement à un besoin de remplacer des matériaux solides comme la pierre, par économie et parce que le bois et la terre sont des éléments de construction répandus dans la région.

La chaumière est avant tout la maison que l’on construisait soi-même avec les matériaux naturels exploités sur place : le silex pour les soubassements, le chêne pour les colombages, le torchis (mélange de terre, d’argile et de paille) pour le remplissage des murs et les roseaux des marais pour la couverture.

[gallery_bank type= »images » format= »masonry » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »random » animation_effect= »bounce » album_title= »true » album_id= »5″]