Episode 2 : Les différentes variétés de pommes

En France, la pomme reste à la mode. La pomme est le premier fruit consommé, en volume, par les Français : 1 fruit sur 5 achetés est une pomme. En moyenne, un foyer français consomme 16 kg de pomme par an.

8 millions de tonnes de pommes sont produites chaque année en Europe, dont 1,5 million de tonnes en France. Près de cent variétés d’entre elles sont produites en France, mais seulement une trentaine en très grande quantité.

 

Comme signalé dans l’épisode 1, la pomme est un fruit qui fait partie de la culture Normande. Depuis un demi-siècle, pour tenter de préserver ce patrimoine, deux conservatoires regroupant 120 variétés de pommiers, sont implantés à Saint-Sauveur-le-Vicomte (50390). L’un est situé dans le « verger des douves du château » et l’autre dans le « verger de la cité des pommiers ».

Pourquoi pas un but de promenade gourmande dans le Cotentin ?

 

Les variétés les plus connues :


La belle de Boskoop

Originaire de Boskoop en Hollande, elle naquit d’un semis chanceux en 1856. Il en existe de nombreuses variantes : Boskoop rouge, jaune ou verte. Cette pomme rustique, ferme, acidulée et parfumée est disponible de novembre à fin février. Synonymes : Reinette de Montfort, Goldreinette, Reinette de Montreuse.

La Braeburn

Variété de pomme très répandue, née en 1950 d’un semis chanceux (peut-être d’un pépin de Lady Hamil) sur la colline de Braeburn située à 100 km à l’ouest de Wellington en Nouvelle-Zélande où elle représente aujourd’hui 40% de la production nationale de pommes. Avec environ 10% de parts de marché, c’est la quatrième pomme la plus vendue en France après la Golden Delicious, la pomme Gala et la Granny Smith. Chaque arbre produit ses fruits en abondance et rapidement. Facile à cultiver, elle se conserve bien et son goût acidulé renoue avec les anciennes variétés classiques. Ses saveurs subtiles rendent ses principaux concurrents (Red Delicious et Golden Delicious) un peu fade, en comparaison. Elle est disponible d’avril à octobre.

La Calville blanc d’hiver

Variété de pomme très ancienne, déjà cultivée par le Lectier, procureur de Louis XIII en 1628. Elle est toujours aujourd’hui une des variétés préférées des amateurs de pommes. Elle est grosse, de couleur jaune, conique et côtelée. Sa chair est blanche. Avec son léger goût de banane, elle est excellente en variété à croquer aussi bien qu’en compote. De plus, elle contient autant de vitamine C qu’une orange. Elle a de nombreux synonymes tels que : « Calville blanc », « Blanche de Zurich », « Admirable blanche », « Calvine » ou « Taponne ».

La Reinette Clochard

Aussi appelée Rochelle, Clocharde, Pomme Clocharde ou Reinette de Parthenay, cette pomme à couteau est ferme, juteuse et sucrée, plutôt tardive et de longue conservation. Elle a une forme légèrement aplatie et une peau rugueuse. Elle devient d’un beau jaune soutenu tacheté de petits points bruns lorsqu’elle est mûre. Elle se conserve très bien jusqu’en février. Elle peut encore se consommer en mars, mais se ride de plus en plus, et devient pâteuse. Née à Secondigny, c’est une variété assez répandue en Charente et en Vendée.

La Elstar

(ou Lustre Elstar) Cultivar de pomme développé aux Pays-Bas dans les années 1950. Il s’agit d’un croisement entre Golden Delicious et Ingrid Marie. Il a l’avantage d’être un des plus rapides à arriver à maturité et les fruits de l’année peuvent donc être commercialisés dès le mois d’août. C’est une pomme ronde de taille moyenne rouge à taches jaunes. La chair est blanche, sucrée et croquante, ce qui en fait une excellente pomme à couteau. Elle tient aussi très bien à la cuisson et fait de très bonne compote. Elle est mature de fin août à octobre et peut se conserver assez longtemps.

La Fuji

Originaire du Japon, la Fuji est une variété de pomme rouge très sucrée, riche en jus et à la texture ferme et croquante. Elle est issue du croisement des variétés Ralls Genet et Red Delicious réalisé au Japon en 1939 puis exporté en 1962. Son nom n’a rien à voir avec le Mont Fuji mais provient du nom de la ville où cette variété de pomme a été cultivée et élaborée en premier lieu : Fujisaki, circonscription de la Préfecture d’Aomori, au Nord du Japon.

La Golden delicious

Pomme jaune très populaire dans le monde entier. En France, c’est la pomme la plus cultivée puisqu’elle représente plus d’un tiers de la production nationale. Communément appelée « la golden », son succès vient de sa capacité à répondre au goût des consommateurs, aux exigences de la production et du commerce moderne. Les gastronomes lui reproche souvent son manque de goût et sa forte teneur en eau.

La Granny-Smith

Cultivar de pomme très populaire apparu en Australie en 1868 suite à un « semis chanceux » réalisé par une vieille dame, Marie Ana (Granny pour Grand-mère) Smith. En France, c’est la troisième pomme la plus cultivée (après Golden delicious et Gala) avec 10% de la production nationale. Les Granny-Smith sont de taille moyenne, de couleur « vert pomme », certaines ont des reflets roses. Elles ont un goût assez acidulé, sont très fermes, croquantes, juteuses, excellentes à cuire ou à croquer. À peau assez épaisse, elles sont aussi appréciées en salade car la chair ne brunit pas aussi vite que les autres variétés.

La Pink Lady

Pomme à croquer, assez ferme à la dent, et très sucrée avec une coloration rose typique. Il s’agit en fait d’une sélection des meilleures pommes de la variété Cripps Pink vendue sous la marque déposée « Pink Lady ».

La Cripps Pink

Cultivar très courant dans l’hémisphère Nord. Il a été créé par John Cripps, « Chief Executive Officier of the Departement of Agriculture Western Australia » de l’Apple and Pear Australia Limited basée à Stoneville en Australie en 1979, par croisement entre la pomme Lady Williams et la pomme Golden delicious. La Cripps Pink est inscrite au catalogue français des variétés depuis 1995 et est également protégée par le dépôt d’un COV3 européen (Certificat d’obtention végétale) depuis 1997.

La Reinette étoilée

Pomme à croquer de taille moyenne. Sa chair est blanche rosé (acidulée). Sa maturité est en novembre et se conserve jusqu’en mars. Simple d’entretien, elle est bien adaptée à la culture en écoverger. Elle a pour synonymes : Calville étoilée, Reinette rouge étoilée, Belle étoilée.

La Reine des reinettes

Variété de pomme relativement ancienne, dont la maturité intervient en fin d’été – début d’automne. L’INRA d’Angers a obtenu, vers 1975, un mutant caractérisé par une coloration plus intense et une maturité précoce. Son nom est Belrène. Le fruit est jaune strié de rouge. Sa chair jaune pâle, fine juteuse, croquante et acidulée est très agréable à croquer. C’est une variété particulièrement indiquée pour les tartes, en particulier pour les tartes tatins.

La reinette du Canada

Cultivar de pommier domestique originaire d’Angleterre où elle apparut vers 1800 sous le nom de « Golden russet ». La pomme rustique est de couleur jaune terne. Elle est mature vers la mi-octobre et se conserve très bien. La Reinette grise du Canada est comparable mais à peau couleur cannelle. Elle se conserve moins longtemps que la Canada Blanc.

La Transparente de Croncels

(aussi appelée Pomme de Croncels, Glasapfel) Variété de pomme diploïde obtenue par Charles Baltet à Troyes en 1869 (Croncels est un faubourg de Troyes). Sa peau de couleur jaune mat virant au blanc et recouverte de nombreux points gris clairs, donne une impression de transparence. La pomme, de bonne taille, a une chair blanc-jaunâtre, peu croquante, à gros grains, légèrement acidulée avec un arôme assez fin. Elle peut être utilisée en pomme à couteau dès la récolte mais est une pomme à cuire idéale.

L’Avrolles

Variété de pomme rouge originaire d’Avrolles, commune de l’Yonne. Elle est traditionnellement utilisée pour la fabrication du cidre dans le pays de l’Othe où elle est très répandue. L’Avrolles est aussi présente en Normandie où les parfums qu’elle développe sont très appréciés dans la préparation du cidre et du Calvados.

La Red Delicious

(ou la « délicieuse rouge ») Cultivar de pomme comptant parmi les plus cultivés au monde. La pomme est rouge, avec des rayures rouges foncé, et cinq « points » dans la partie inférieure. La « Red Delicious », comme de nombreux autres cultivars de fruit, est issue d’un semis chanceux. La légende dit qu’un semis particulièrement robuste fut trouvé par un certain Jesse Hiatt en 1868, un agriculteur vivant près de Peru, Iowa, aux USA. Hiatt tenta d’éliminer ce plant, mais il repoussait chaque année, et finalement Hiatt le laissa pousser, jusqu’à ce qu’il donne des fruits qu’il exposa au concours de Louisiana dans le Missouri. Il gagna le premier prix. Toutes les pommes « Red Delicious » sont des descendantes de cet arbre. La « Red Delicious » s’appelait initialement simplement la « Delicious » mais quand la Golden Delicious fut découverte en 1914, on lui ajouta l’adjectif « Red ». Les amateurs de pommes considèrent souvent cette variété comme étant sans intérêt. Ils critiquent sa saveur trop douce, et relativement peu raffinée par rapport à d’autres.

La Bondon

Son époque de consommation varie de la deuxième semaine de décembre à la fin mars. Cette pomme est plutôt répandue dans l’Indre. Fruit moyen à assez gros, tronconique allongé, un peu bosselé en son pourtour. L’épiderme est jaune paille, sa chair est blanche, légèrement jaunâtre, croquante, juteuse, sucrée, parfumée et un peu acidulée.

La Gala

Pomme rouge issue du croisement entre la Kidd’s Orange Red et la Golden delicious. La variété a été créée en Nouvelle-Zélande dans les années 1920 par le pépiniériste J.H. Kidd. Elle est disponible de septembre à mai. En France, c’est la deuxième pomme la plus cultivée (après la Golden delicious) puisque les Galas et ses variantes représentent près de 17% de la production nationale. Les pommes Gala sont plutôt petites. Rouge orangé à rayures verticales, elles résistent bien aux chocs malgré leur peau très fine. La Gala est une pomme très sucrée, faiblement acide avec une petite pointe d’amertume; ferme et juteuse, très croquante, la gala est tonique.

 

Source : https://www.lanutrition.fr/